Avalon

Le clan Avalon
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Ailleurs...

Aller en bas 
AuteurMessage
Ossiria
Trinqueuse née, poivrote... et guerrière
Trinqueuse née, poivrote... et guerrière
avatar

Nombre de messages : 1277
Age : 31
Localisation : Dans un monde de brumes
Date d'inscription : 22/04/2006

MessageSujet: Ailleurs...   Dim 12 Nov à 16:44

Ossiria sortait de la taverne. L'annonce de la mort de Slévas résonnait encore dans sa tête.

*Personne ne meurt sur Avalon.*

Les dents toujours serrées, elle avançait à présent, plus déterminée que jamais. Le vent frappait son visage, agressif. Mais elle ne ralentissait pas l'allure. Elle passa sur la grève, puis traversa une large plaine avant d'arriver devant une forêt. Des arbres majestueux s'élevaient devant elle. Elle regarda l'un d'eux. Son coeur battait, plus que de raison. Ses lèvres s'entrouvrirent :

"Esprits", commencça-t-elle, "En ce lieu et en ce temps je vous supplie de m'entendre..."

Elle posa un sabot, puis l'autre, franchissant une barrière naturelle. Une ligne de petites fleurs étoilées blanches courait sur le sol, aux pieds des premiers arbres.
Elle marcha ainsi sur quelques dizaines de mètres, doucement, posant ses sabots le plus délicatement possible.


"... Humblement, je me présente à vous..."

Les branches semblaient peu à peu s'écarter. Les arbres se faisaient de plus en plus rares. Une toute petit prairie apparut soudain, et en son centre, un rocher de grè laissait échapper un filet d'eau limpide, qui dévalait son piédestal avec un doux bruissement. Elle allait se perdre dans les méandres de la forêt. Ossiria avait le souffle court. Elle n'appréciait pas cela, elle n'aimait pas se présenter ainsi face aux êtres supérieurs. Ils l'avaient trop de fois abandonnée.

"... Esprits..."

Vaïel lui avait parlé de cet endroit. Lui et les siens y venaient autrefois. Quand leur peuple était encore puissant et irréprochable, les esprits leur étaient favorables et leur accordaient souvent leurs grâces. Mais ceci n'était pas sans paiement. Ossiria soupçonnait ces dieux d'être à l'origine de la mort de tout ce peuple, mais elle avait vu le vieux bourru si désemparé face aux fantômes du passé, qu'elle avait gardé pour elle ses critiques.
Elle s'avança plus proche de la source.


"Je sais ce qu'il vous faut pour maintenir votre protection sur cette île. Je le sais très bien, ô Esprits !"

Elle dégaina l'une de ses lames. Et d'un geste vif, coupa la paume de sa main droite. De la large entaille coula un sang vif. Ossiria le regarda couler un instant puis plongea sa main dans le bassin naturel qu'avait creusé l'eau millénaire.

"Par ce sang que je vous offre, je vous demande de purifier cette terre. Je vous demande d'exaucer ce voeu, comme vous l'avez fait pour ceux qui m'ont précédé en ces lieux. O Esprits ! Entendez-moi ! Otez la mort de ces terres..."

Des larmes se formaient à présent à ses yeux. Sa paume la brûlait. Il lui paraissait que quelque chose tournait autour d'elle.

"O Esprits ! Entendez ma voix !"

Elle criait à présent. Ses propres larmes la faisaient souffrir, comme si elles gelaient. Le froid. Ossiria sentait un froid s'emparer d'elle. Ce n'était que quelques gouttes de sang pourtant ! Mais comment cela se faisait-il ?! Comment était-ce possible ?
La chaleur soudain. La centaure étouffait. Ses membres ne la soutenaient plus, mais elle ne parvenait pas à s'écrouler.
Un vol d'oiseaux. Un silence soudain. Plus aucune sensation. Les yeux lourds, Ossiria était tombée sur le côté. Les herbes qui l'entouraient se laissées bercées par le vent. Tout semblait si... Normal. Le noir.


Ossiria rouvrit les yeux. Elle ne savait pas combien de temps s'était écoulé. Tout lui semblait avoir été un rêve. Elle regarda sa main. Aucune trace ne s'y trouvait. Mais comment... Elle regarda autour d'elle, un peu hébétée. La lune posait sur elle ses rayons laiteux. La mer s'élançait devant elle. La mer ?! Elle ne se trouvait pas... dans une plaine... avant ?! Elle se prit la tête dans les mains. Elle avait mal au crâne. Son sang ne cessait de battre, fort... trop fort ! Silence, pitié ! Silence ! Ses idées se remettaient peu à peu en ordre... La taverne... La mort de Slévas... Elle était partie... et.... et...

"Rhaaaa ! J'y arrive pas !!!", cria-t-elle à l'horizon.

Couchée sur le flanc gauche, elle resta un instant immobile, sans pensée, comme déconnectée. Elle soupira soudain. Et réalisa, il était temps, que ses amis avaient surement besoin d'aide. Il semblait être tard... Elle tenta de se lever mais vacilla et retomba dans le sable. Une seconde fois, prenant appui sur l'une de ses épées, elle parvînt enfin à se remettre sur ses quatre jambes. Titubante, elle marcha lentement, en direction du village. Les vagues semblaient tonner à ses oreilles. Fichue hydromel...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/KeoArt/
Ossiria
Trinqueuse née, poivrote... et guerrière
Trinqueuse née, poivrote... et guerrière
avatar

Nombre de messages : 1277
Age : 31
Localisation : Dans un monde de brumes
Date d'inscription : 22/04/2006

MessageSujet: Re: Ailleurs...   Mar 21 Nov à 19:23

"Bonjour"

Ossiria s'était arrêtée net. Elle marchait depuis quelques minutes à présent. Chaque mouvement la faisait souffrir, elle n'était pas blessée pourtant... Mais si fatiguée ! Une voix s'était élevée derrière elle. Son pas s'était stoppé, mais son regard inexpressif trahissait son manque d'intérêt véritable à ces paroles.

"Bonjour"

La voix se répétait. Ossiria sembla prendre soudain conscience qu'on lui parlait. Elle se retourna lentement.

"Bon... Bonjour..."

Elle se tenait à présent face à une enfant d'une dizaine d'années. La petite humaine était fine. Habillée d'une simple tunique, elle avait le front dévoré d'une épaisse frange mauve. Des yeux luisaient sous ces mèches. Ils ne semblaient pas appartenir à un être si jeune... Ossiria en fut saisie.

"Qui... Que fais-tu là, petite ?"

Elle avait bredouillé ces quelques mots. Mais un éclat de lumière inconnue l'avait soudain aveuglée. Le temps de mettre sa main en visière, la centaure dut se rendre à l'évidence que personne ne se trouvait face à elle. Elle resta un instant encore, sans bouger, sans penser, toujours déconnectée. Elle devait encore avoir rêvé... Elle était si lasse... Elle ne se sentait pas plus touchée que cela par ce qui venait de se passer...

"Derrière toi"

Les pupilles de la centaure vacillèrent. Mais que se passait-il donc ? Elle se retourna, plus vite cette fois. La petite humaine se tenait là, les bras dans le dos. Elle souriait. Mais ce sourire était plus un rictus. Un rictus malsain...

"Je... Com... Comment ?"

Ossiria balbutiait. Elle était perdue... Faible et perdue. L'enfant la fixa un instant. Un silence pesant s'était établi. Seules les vagues, au ton plus agressif de minute en minute, le rompaient. L'humaine rit soudain. Un rire fou...

"A très bientôt"

Ses pas dans le sable s'effaçaient à mesure qu'elle s'éloignait. Elle salua la centaure muette d'un geste de la main, sans même lui prêter le moindre regard, puis sembla s'estomper dans une brume naissante.
Ossiria resta ainsi. Elle ne se sentait pas la force de la rattraper, de lui demander plus amples explications. La brume se dissipée déjà...


*Mais... Qu'est-ce qui se passe ici ?!*

L'hydromel ne pouvait plus être accusée. Jamais cette boisson ne provoquait de telles... Illusions ?

*Aurais-je des visions ?*

Le rire de l'enfant résonnait encore dans sa tête. Elle ne pouvait s'en défaire. A ses yeux des larmes commencèrent à perler.

*Mais qu'est-ce qui se passe ?!*, se répétait-elle, "Elle paraissait si réelle !*

Du revers de la main, la centaure essuya ces fâcheuses preuves de faiblesse.

*Reprends-toi !*

Elle fronça les sourcils. Les yeux plissés pour lutter contre le vent sablonneux et les larmes qui montaient en elle, elle continua sa route. Le village dévoila bientôt ses formes dans l'horizon. En silence, le coeur battant de crainte et de douleur, Ossiria continuait.
Elle parvient bientôt à de grands rochers de grè dans lesquels des escaliers avaient été aménagés. Ils débouchaient directement sur l'une des places d'Avalon.


*L'église... A l'église...*

Ossiria n'avait aucune idée du temps qui s'était écoulé. Cette question était restée sans réponse durant tout son trajet. Elle arpenta les rues, ses sabots toujours résonnants, lugubrement, sur les pavés. Elle parvînt enfin à l'église, où un attroupement s'était formé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/KeoArt/
Ossiria
Trinqueuse née, poivrote... et guerrière
Trinqueuse née, poivrote... et guerrière
avatar

Nombre de messages : 1277
Age : 31
Localisation : Dans un monde de brumes
Date d'inscription : 22/04/2006

MessageSujet: Re: Ailleurs...   Mar 21 Nov à 19:24


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/KeoArt/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ailleurs...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ailleurs...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ces mots étranges, venus d'ailleurs ...
» Des visiteurs venus d'ailleurs, ooooooooooooooh !!!!! [Mission rang D]
» L'esprit ailleurs comme toujours (PV)
» Le voyage vers l'ailleurs (quête dragon)
» Qu'est-ce que tu veux ? Va jouer ailleurs. - Lilia - Terminé.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Avalon :: Sarwyen :: Vie publique :: Role Play :: Lieux d'Avalon-
Sauter vers: